18 octobre 1981

J008 - Découverte de Srinagar, la Venise indienne

Nuit d'une traite. Réveil sain et matinal. Excellente forme.

Après quelques mouvements assouplissants, la pièce est aérée. Des panneaux en bois vitrés coulissent et laissent le soleil entrer librement.
Au dehors, le fleuve. Odeur automnale des berges mélangée à celle du bois du bateau.

La rive opposée est bordée de house-boats habités par des gens du coin. Sur l'eau, avec le matin qui se lève, une légère brume. L'instant est vraiment beau.
Petit déjeuner en tailleur sur le rude matelas. Thé, pain beurré cachemiri et omelette aux herbes prennent une dimension nouvelle dans un moment aussi exquis. L'air frais du fleuve après cette bonne nuit met en confiance pour la journée qui commence.

Aujourd'hui, il faudra prendre possession de la ville et de ses points stratégiques : Office de tourisme, Post Office, Telegraph Office.


Balade le long du Jehlam

La fin de Lal Chowk, près de Amira Kadal, puis la traversée du pont me plongent dans le ravissement. Les maisons sont en bois ajourées, à deux ou trois étages, et aucune symétrie n'apparaît dans l'alignement des façades sur la rue.


Hari Singh High Street, Srinagar

Rue typique, Srinagar

Le pont enjambe le Jehlam sur lequel sont entassés d'autres house-boats. La rue vibre d'une certaine animation, et de nombreux étals de fruits et légumes, broderies et soieries, égaient encore le tableau de petites taches de couleur.

Derrière les gens, au-delà des toits des maisons et des mosquées, les montagnes baignent dans un ciel d'azur.

Le long du Jehlam, Srinagar

Je descends le cours du Jehlam en suivant les quais de la vieille ville.


Depuis Old Habba Kadal : Purshyar Mandir Ghat et Raghunath Mandir et Jhelam, Srinagar

Le long du Jehlam, Srinagar

Baignade et blanchisserie : ghat le long du Jehlam, Srinagar

L'animation est très vive. Les gens sourient toujours, m'abordant souvent par le classique "You come from ?".

Déjeuner dans la rue, en marchant, de quelques oranges et d'un cake.
J'ai ainsi l'occasion de rencontrer Earnest, un jeune kashmiri, après avoir salué sa mignonne sœur sur le pas de sa porte. Il m'invite à monter, à voir sa maison, ses affaires. J'accepte avec une méfiance de principe. Son enthousiasme et sa bienveillance me transportent. Il est d'une gentillesse et d'une prévenance qui dépassent l'imagination. Etudiant en licence d'histoire, il s'intéresse à la politique. Comme beaucoup d'indiens, il est d'une curiosité remarquable, ce qui nous donne la chance d'être considérés comme des individus intéressants.

Une heure plus tard, je me retrouve à la Jama Masjid après avoir dépassé Habba Kadal, Fateh Kadal, Shah Hamadam (mosquée en deux parties où mes bonbons eurent leur succès) et Zaina Kadal.

L'intérieur de Jama Masjid est construit à la manière d'un cloître dont la partie abritée est de grande hauteur, ce qui donne aux perspectives et aux solides colonnes de bois en spirale une dimension imposante. Pour 2 roupies, on m'ouvre la porte de l'escalier en pierre qui serpente jusqu'au clocher. Avant d'atteindre le balcon extérieur, il faut passer au travers d'une superbe architecture de poutres charpentées. Son sol est maculé de crottes de pigeons que je dérange dans leur domaine.
De là-haut, la vue est splendide : autour du jardin du cloître, derrière ses retranchements, s'étendent les toits de bois de Srinagar.
Hari Parbhat Fort nous surplombe depuis sa colline, au loin les montagnes ferment l'horizon.

Depuis Jama Masjid : Hari Parbhat Fort, Srinagar

Retour, toujours à pied, sur la rive gauche où se trouve Pathar Masjid, en piteux état.


Depuis Old Zaina Kadal : Khan Kahi Moulla et Old Fateh Kadal et Jehlam, Srinagar

Depuis mon house-boat : Zero Bridge et Jhelam, Srinagar

Dîner fort bon au coffe-shop de l'hôtel Broadway à qui je confie le soin de résoudre mes problèmes intestinaux qui persistent.

Deuxième échec dans ma tentative de joindre les parents au Telegraph Office.

______________________La carte de la journée____________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires...

Suivre le blog par mail